Un père idéal de Paul Cleave

81UN313-HmL._SL1500_

Deuxième roman que je lis de cet auteur néo-zélandais, voici Un père idéal de Paul Cleave dont le titre original  Blood Men, des hommes de sang révèle les liens entre Edward Hunter et son père.

Edward Hunter a vu son père se faire arrêter lorsqu’il avait 9 ans, découvrant à cette occasion que son père était un serial killer, tueur de prostituées. Vingt ans plus tard, il est marié, père d’une petite fille. Il se rend à la banque avec sa femme quelques jours avant Noël pour discuter d’un prêt ; des braqueurs entrent dans la banque, repartent avec près de 3 millions de dollars et tuent la femme d’Edward. Son père qu’il n’avait jamais revu le contacte et Edward contre toute attente lui rend visite. Jack Hunter demande alors à son fils si lui aussi a cette noirceur qui a fait de lui un homme de sang. Edward reconnait alors une voix en lui qu’il appelle le monstre et qui va le pousser, manipulé aussi par son père, à rechercher les meurtriers de sa femme. La mort de sa femme n’était que le premier pas vers l’enfer pour Edward.

C’est noir, très noir, violent, trash dans certaines scènes et surtout désespéré, la justice ne peut rien faire, les flics ne sont pas assez nombreux, la ville se gangrène et Edward est seul avec sa violence qui l’aveugle.

Pas de répit ou de soulagement à la fin du roman, la perte d’êtres chers ne peut être surmontée, la noirceur gagne et détruit tout.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un père idéal de Paul Cleave »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s