Qu’est-ce qui t’arrive Douglas ?

IMG_20130523_180323

Douglas Kennedy est un auteur que je lis régulièrement, grand pourvoyeur de best-sellers aux histoires rondement menées et aux portraits de femmes bien dessinés.

Et là, badaboum, coup sur coup « rien ne va plus » (pour citer un de ses romans, quelle finesse d’esprit n’est-ce pas ?).

J’ai ramé pour aller au bout de « Cet instant-là ». Je ne sais pas si je suis devenue aussi dure qu’un diamant de chez Tiffany mais j’ai trouvé que tout ce qui avait trait à l’histoire d’amour entre Thomas l’Américain et Petra, l’Allemande-de-l’est-passée-à-l’ouest était particulièrement cucul dit-elle « d’une voix rauque de désir », ouais c’est de ce niveau.

L’histoire n’est intéressante que dans la description flippante de la vie en Allemagne de l’Est en 1984, soit 5 ans avant la chute du mur où l’atmosphère est digne des pires années de la Guerre Froide. « Cet instant-là » est autant l’instant de leur rencontre que celui de la fin de leur histoire d’amour, tragique forcément.

Thomas n’apprend d’ailleurs qu’aujourd’hui ce qui s’est passé dans la vie de Petra, il est trop tard, il ne l’a pas crue, n’en parlons plus.

Autre déception, « La Femme du Ve » qui à mon sens tient du grotesque. Cette fois le héros est à Paris.

Conclusion : lisez plutôt « La poursuite du bonheur » ou « Les charmes discrets de la vie conjugale » où les héroïnes voient leurs (petites) histoires se mêler à la grande histoire américaine et leur échapper.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Qu’est-ce qui t’arrive Douglas ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s